Ce samedi encore, le Collectif Sauvons le Togo et le Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC) ont appelé leurs militants et sympathisants à une marche de contestation des résultats de l’élection législative du 25 juillet dernier.

Contre toute attente, l’habituelle marée humaine qui déferlaient par le passé lors des manifestations de ces deux regroupements de l’opposition n’était pas au rendez- vous. Une situation qui met en difficulté l’opposition qui naturellement a besoin de ce soutien pour faire comprendre à l’opinion nationale et internationale que même sans preuve de sa supposée  victoire, on pourrait la prendre au sérieux. Aujourd’hui, c e deuxième échec des marches de l’opposition après celle de samedi dernier non seulement  est perçu comme un désaveu, mais doit sonner comme  un signal à l’opposition pour qu’elle revoit sa copie et au besoin ses stratégies. Le fait pour les militants de ne plus s’intéresser aux manifestations de rue est une preuve de la lassitude vis-à-vis d’une opposition en manque de stratégie et de vision.

Publicités