Image

Langage de duplicité contre l’ambassadeur des USA au Togo :

Robert Whitehead Ange hier, « démon » aujourd’hui

Les Togolais viennent d’achever dans le calme et la discipline le processus électoral qui a vu la participation de tous les acteurs politiques. Au lendemain de la proclamation des résiltats, l’ensemble des missions d’observtion et la communauté internationale a été unanime pour dire que le scrutin s’est passé dans de bonnes conditions. Mais ce qui étonne, ces derniers jours, c’est la cabale médiatique menée contre le diplomate des USA en poste dans notre pays. Pourquoi tant de critiques pour quelqu’un qui, hièr encore était le plus aimé de l’opposition togolaise ?

Dans un communiqué officiel rendu public Lundi dernier, l’Ambassadeur des USA au Togo a déclaré « Nous invitons tous les partis politiques à respecter la volonté du peuple togolais, et à résoudre tout différend de manière pacifique, conformément aux dispositions du Code Électoral ». Cette phrase du représentant des USA au Togo n’a pas été perçue de la même façon au sein de la classe politique selon le côté où l’on se trouve. Si pour certains  les propos de Whitehead relèvent d’une objectivité visant à traduire dans le communiqué ce qui s’est matérialisé sur le terrain, pour d’autres, ces déclarations sont de nature à soutenir un processus frauduleux qui souffre de crédibilité. Et du coup, l’Ambassadeur des USA au Togo est depuis Lundi donc le mal aimé de l’opposition togolaise. Il est traité de tous les noms d’oiseau comme si les acteurs politiques n’ont jamais bénéficié de ses services.

On se rappelle que lorsque le pouvoir en place a décidé après plusieurs tentatives sans succès de ne plus organiser des discussions autour du processus électoral, c’est aux chancelleries notamment celle des USA que l’opposition s’est adressée pour obtenir la rencontre avec le pouvoir sous la conduite de Monseigneur Barrigah. A ce sujet, le diplomate Américain a pesé de tout son poids afin que le dialogue se tienne. Lors de ce dialogue, le même Ambassadeur a personnellement  négocié et obtenu la libération de certains membres de l’opposition arrêtés et déténus dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara. Grâce à l’intervention de Robert Whitehead, des membres de l’opposition ont quitté la prison et vont se retrouver directement au parlement. Tous les efforts conssentis par l’ambassadeur des USA étaient fort appréciés en son temps. Des leaders de l’opposition ne juraient désormais que par lui. Toutes les difficultés qui pouvaient exister dans la vie politique de notre pays devraient avoir un heureux aboutissement car Robert Whitehead était une oreille attentive pour l’opposition.

Aujourd’hui, il a suffit d’un communiqué pour saluer le déroulement du scrutin et donner son appréciation sur le choix du peuple togolais, que l’opposition radicale regroupée au sein du CST a commencé par décrocher des flêches contres ce diplomate pourtant très aimé et beaucoup adulé il y a quelques semaines.

Ce comportement de l’opposition ne doit pas décourager Whitehead parce que l’opposition togolaise a toujours eu un double comportement. Lorsque vous prenez des positions qui les arrangent, vous êtes un ange mais la seule fois que vos propos sont en leur défaveur, vous êtes de facto un démon et ce n’est pas Patrick Spirlet qui nous démentira.

Article Paru dans le No 325 du Journal L’éveil de la Nation

 

 

Déclaration de l’Ambassade des Etats-Unis suite aux élections législatives 2013 au Togo
 

Elections législatives 2013 au Togo

L’Ambassade des États-Unis félicite le peuple togolais d’avoir exercé son droit de vote lors des élections législatives inclusives et pacifiques le 25 juillet dernier. Nous félicitons la Commission Électorale Nationale Indépendante d’avoir assuré un vote ordonné et résolu les problèmes logistiques identifiés au début du processus. Nous invitons tous les partis politiques à respecter la volonté du peuple togolais, et à résoudre tout différend de manière pacifique, conformément aux dispositions du Code Électoral.

Les États-Unis encouragent la nouvelle assemblée nationale à entreprendre, dans un esprit de coopération, les tâches importantes de renforcement de la démocratie au Togo et à assurer un avenir plus prospère au peuple togolais.

Lomé le 29 juillet 2013
U.S. Embassy Lomé

 

Publicités