Le dépouillement des candidatures au niveau de la cour constitutionnelle a permisImage de remarquer des irrégularités au niveau de la constitution de certaines listes. Au niveau de la liste CST Kara, personne ne pouvait s’imaginer que les dossiers pouvaient être déposés avec autant de légèreté et d’amateurisme. En effet,  Sur son certificat de nationalité la candidate du CST s’appelle Bodjona Mèbinésso Palapapawi, mais sur son acte de naissance, il s’agit de Bodjona Marthe. Une incohérence flagrante qui rend incomplète la liste du CST à Kara, entrainant de facto l’irrecevabilité des candidatures sur cette liste. Surprenant d’autant plus que  la tête de liste du CST à Kara est un juriste de haut niveau à qui cette erreur ne devrait pas échapper. Mais on se demande si c’est sciemment que ce dossier a été envoyé à la CENI ? Si tel est que Me Abi et ses amis savent bien avant de le faire, on s’indigne sur ce comportement que certains qualifient déjà de trahison de Me Abi à l’endroit de ses alliés car par sa faute, le CST ne prendra pas part au scrutin dans la Kozah, de quoi laisser les coudées franches au parti au pouvoir.

Les premiers responsables du CST doivent se mordre le doigt pour avoir passé trop de temps à marcher alors qu’ils auraient pu mettre ce temps à profit pour apprendre comment constituer les dossiers.

Paru dans le N° 319 de l’hebdo l’Eveil de la Nation du 28 Juin 2013

Publicités