Un Journaliste de la Presse togolaise vient d’être l’objet d’une grave agression de la part de Jean Pierre Fabre, leader de l’ANC, l’un des partis d’opposition du Togo.

En effet, pendant leur embarquement dans le vol  Air France qui devrait rallier Lomé ce Mercredi Soir, le Président de l’Alliance Nationale pour le Changement s’est offert en spectacle pendant plus d’un quart d’heure en agressant Jean Paul Agboh Ahouélété, Directeur du Journal Focus Infos.

Le péché mignon de Jean Paul selon les propos violents à lui adressés par Fabre, c’est d’avoir fait une analyse  vendredi dernier dans l’émission Afrique Presse sur TV5 monde en synchronisation avec RFI et repris au Togo par TV7, sur la situation politique au Togo à quelques jours de la clôture des candidatures pour les législatives. L’ex Secrétaire Général de l’UFC a fait usage de propos discourtois à l’endroit de notre confrère qui a dû prendre de la hauteur pour rappeler au candidat malheureux de la Présidentielle de 2010 que, ce comportement anti- démocratique n’est pas digne de quelqu’un qui aspire diImageriger le Togo un jour.  Jean Pierre Fabre qui a mal digéré l’intervention de Jean Paul sur ces deux chaînes très suivis de par le monde n’a pas su maitriser ses nerfs et a attiré l’attention des autres passagers d’ Air France qui ont dû se déployer pour lui faire entendre raison. D’autres compatriotes togolais qui étaient également sur le même vol ont été témoin du comportement d’une autre époque de la tête de liste du CST dans le grand Lomé.  Et pourtant le débat dont il est question a aussi vu la participation de Vincent Hugueux du journal l’express en France qui n’a pas du tout été tendre avec l’opposition. Alors on se demande le sort que Jean Pierre Fabre lui reservera lorsqu’il va le croiser ?

La liberté d’expression est un des acquis démocratiques dont le Togo notre pays jouit  et beaucoup pensent que cette vertu doit être le plus partagée du côté des partis d’opposition considérés comme plus démocratiques que du côté des tenants du pouvoir. Il est donc regrettable qu’un spectacle de ce genre soit offert aux yeux du monde par celui qui se dit pourtant grand démocrate et principal donneur de leçons de notre pays. Le débat contradictoire, accepter les points de vu des autres dans un esprit de fair play, c’est aussi ça la démocratie.

Publicités